La participation pour informer, consulter et… impliquer

La participation citoyenne peut s’exercer dans différents contextes et prendre différentes formes. En matière de gestion publique, elle donne l’occasion aux citoyens d’être associés aux décisions qui les concernent.

Publié le vendredi 10 novembre 2017

Cette implication des citoyens peut d’ailleurs se mettre en place à différents moments, du tout début d’un projet jusqu’à sa présentation publique, et à des degrés différents, de la simple information à la codécision pleine et entière.

Dans la mesure où la loi prévoit que certaines démarches doivent obligatoirement être organisées lorsqu’une commune lance un projet (par exemple, la publication d’un avis d’urbanisme), on peut dire que tout représentant des autorités communales pratique une forme ou l’autre de participation citoyenne.

Pour ECOLO Braine-l’Alleud, il est important que la participation citoyenne puisse s’exercer bien au-delà de la simple phase d’information. L’information par le biais d’avis d’urbanisme ou de séances publiques est évidemment un bon début, et d’ailleurs une obligation légale, mais ça ne suffit pas.

Cette information n’est que le préalable d’un processus plus long au cours duquel tous ceux qui sont directement concernés par des décisions publiques - habitants, associations, entreprises, commerces – seront non seulement informés mais aussi consultés et impliqués.

La destruction du lycée et la mise en place d’une « charrette urbanistique », organisée du 20 au 24 novembre par la commune, étaient donc une belle occasion de mettre ce concept de participation citoyenne en pratique. D’aller au-delà du minimum prévu par la loi et d’organiser une large consultation. Comme rien ne semble a priori prévu, ECOLO Braine-l’Alleud a donc décidé de prendre les devants en organisant sa propre journée de consultation le samedi 18 novembre.

Bien sûr, cette journée n’est qu’une toute petite partie d’une démarche de participation pleine et entière. Bien sûr, elle ne permettra pas d’avoir un très large panel d’idées qui auront eu le temps d’être affinées. Le but ici, c’est avant tout d’initier une démarche. De montrer par la pratique que chacun peut utilement apporter sa contribution. Pour que, dans le cadre d’une bonne gouvernance, on prenne enfin l’habitude d’impliquer réellement tous les acteurs concernés lorsqu’un projet est mis en place.